Top 10 des livres que j’aimerais relire

10

Il y a des livres que nous avons adoré et d’autres où nous sommes passés à côté parce que nous étions trop jeunes pour complètement les comprendre ou alors tout simplement parce que ce n’était pas le bon moment pour les lire. Aujourd’hui , j’aimerai vous partager 10 livres que j’aimerais relire en vous expliquant pourquoi…

Holly Martin – Veux-tu m’épouser 100 fois?

100

C’est un livre que j’ai littéralement adoré , il est drôle , attachant et la fin nous fait fondre le cœur , du moins c’est ce que j’avais ressenti à l’époque mais avec le temps je suis de plus en plus exigeante avec les romances beaucoup plus que pendant une certaine période donc j’aimerais vérifier si le coup de cœur est toujours présent ou si c’était moi qui avait trop besoin de lire ce genre de romans dans un moment de ma vie où c’était compliqué. J’ai maintenant un rapport complètement différent avec la romance donc je pense le relire bientôt…

<<<Lire le résumé>>>

Stephen King – Docteur Sleep

sl

Alors là , on touche à un de mes auteurs chouchou , je pourrais relire ses livres sans compter mais si je devais en choisir qu’un dans l’immédiat en tout cas , ça serait « Docteur Sleep » qui n’est qu’autre que la suite du célèbre roman de King « Shining ».  Cette lecture a été une claque interstellaire et comme je compte regarder le film prochainement , j’aimerais simplement le relire pas pour vérifier mon coup de cœur mais tout simplement pour me remettre en tête quelques détails et pouvoir vous en parler car c’est quand même un beau bébé de 768 pages.

<<<Lire le résumé>>>

Emily Blaine – Colocs et Plus

colo

Je ne pouvais pas faire ce top sans mettre du Emily Blaine , c’est une de mes autrices préférées , en plus d’avoir un humour détonant , elle écrit toujours des histoires qui font mouche sur moi et je trouve qu’elle est très proche de sa communauté. Quasiment tous ces livres ont été des coups de cœur et j’ai très envie de me replonger dans cette histoire. L’autrice a le mérite de nous faire rire , de nous toucher tout en gardant un côté léger.

<<<Lire le résumé>>>

 

Thomas Hardy – Tess d’Urberville

tess

Ce livre , je l’avais lu pour une raison très superficielle , c’était parce que le personnage d’Anastasia Steele dans 50 nuances de Grey adoré ce roman. Malheureusement , cela ne l’avait pas fait avec moi mais honnêtement , je pense que c’était tout simplement pas le bon moment pour le lire. C’est pour ça que j’aimerais retenter le coup pour vérifier une bonne fois pour toute si ça venait de moi ou de l’auteur à qui je n’accroche pas.

<<<Lire le résumé>>>

 

 

Cody McFadyen – Captives

captivesJusqu’à ce jour , c’est mon thriller préféré. J’ai complètement été happée par cette histoire de tueur qui enferme des femmes pour les torturer à petit feu pendant des années. J’aimerais simplement le relire par pur plaisir (je sais ça fait bizarre de dire ça lol) , en espérant que le coup de cœur soit toujours au rendez-vous , c’est toujours un risque à prendre quand on relis un livre que nous avons adoré mais ça fait longtemps que je pense à me faire une relecture.

<<<Lire le résumé>>>

 

Sylvia Day – Crossfire T.1 : Dévoile-Moi

cross

Pour celui-ci , je triche un peu car c’est la saga entière que j’aimerais relire , inutile de vous dire qu’à l’époque , cela a été un gros coup de cœur mais je me demande si c’était pas à cause de ma folie pour la saga des 50 nuances qui m’a fait surfer sur la vague de ce genre littéraire. C’est pourquoi qu’une petite relecture ne fera pas de mal je pense pour venir confirmer ça.

<<<Lire le résumé>>>

 

 

 

Maxime Chattam – La promesse des Ténèbres

tenCe livre a été mon tout premier Maxime Chattam et j’ai tout de suite été séduite par sa plume très addictive et depuis ce jour , je suis cet auteur assidument. Ce roman est la préquelle de la trilogie du Mal que je n’ai pas encore découverte et c’est en partie pour ça que j’aimerais me replonger dedans afin de vraiment m’immerger dans les abysses ténébreuses de l’auteur.

 

<<<Lire le résumé>>> 

 

Ramsey Campbell – Le Parasite

jl2058-1986

Voilà un livre que j’aimerais relire pour la simple et bonne raison que je pense que je suis passée à côté parce que je me souviens que je n’avais pas la tête à lire ce genre de romans au moment où je l’ai lu. Je crois me souvenir que je n’avais pas tout compris et je n’en garde que peu de souvenirs. Je tenterai donc une deuxième fois pour me faire une idée définitive.

<<<Lire le résumé>>>

 

 

Meredith Wild – Hacker T.1 : Dangereuses Affinités

wilddEncore une petite tricherie puisque là encore c’est la saga que j’aimerais relire. C’est une saga qui a été un gros coup de cœur durant 2015/2016 pour moi et je crois qu’il est temps de me la remettre en mémoire et de voir si avec quelques années en plus , c’est toujours un coup de cœur , inutile de vous préciser que c’est encore cette fameuse vague sur laquelle je surfais souvent à une certaine époque qui m’a fait lire cette saga. En espérant ressentir le même engouement que naguère.

<<<Lire le résumé>>>

 

Alyson Noel – Eternels T.1 : Evermore

ever

Vous pensiez vraiment y échappés ? Je sais non seulement je vous bassine avec cette saga et en plus je retriche encore… Mais que voulez-vous , c’est une saga tellement cher à mon cœur. Le personnage de Damen a été mon premier amour littéraire et on n’oublie jamais son premier amour n’est-ce pas? Cette saga est un genre de doudou que j’adore trimballer partout donc je pense me la relire dans un moment cocooning.

<<<Lire le résumé>>>

 

 

Voici donc 10 livres que j’aimerais relire prochainement , il y en a bien sûr d’autres et c’est possible que je fasse un deuxième article sur ce sujet plus tard. Et vous ? Quels sont les livres que vous aimeriez relire???

Bisous bisous

elodie1

Régine Desforges – La bicyclette Bleue : T.1

bl

bic

 

 

 

 

résumé1939. Léa Delmas a dix-sept ans. Sa vie se résume aux senteurs de la terre bordelaise, à la lumière des vignobles, à la tendresse des siens. La déclaration de guerre va anéantir l’harmonie de cette fin d’été et jeter Léa dans le chaos de la débâcle, de l’exode, de la mort et de l’occupation nazie. Léa va être contrainte à des choix impossibles.

 

mon-avis

Il y a quelques années , j’ai lu les trois premiers tomes de la saga « La bicyclette bleue » de Régine Desforges et souhaitant lire les autres tomes et malgré que je me souvienne de l’intrigue principale , certains détails m’ont échappés et sachant que le diable se cache dans les détails , je trouvais que c’était impératif de me replonger dans cette histoire afin de me rafraîchir la mémoire.

Dans cette histoire , nous allons suivre principalement Léa Delmas , jeune bordelaise de 17 ans , aimant sa petite vie tranquille à Montillac , petit domaine se trouvant dans la campagne girondine. Malgré la sourde menace de la guerre qui se prépare à éclater , tout est paisible parmi les vignes. Mais malheureusement la guerre débute et avec elle , la vie insouciante de Léa se termine pour laisser place aux horreurs de la guerre.

Léa est une jeune fille très antipathique pendant presque tout le livre , elle est insouciante , très allumeuse , imbue d’elle même et même parfois sans cœur . J’ai eu énormément de mal avec son personnage qui me tapait sur le système. Même dans les heures les plus noires , elle ne pensent qu’à son petit plaisir et peu importe qui se trouve sur son chemin. Heureusement d’autres personnages viennent sauver la situation comme François Tavernier que j’ai adoré ,même si lui aussi tombe dans le piège nommé Léa , il est le seul a la voir telle quelle est , il réussie très vite a la percée à jour la traitant plus d’une fois de petite fille. J’aime ce côté moqueur qu’il affiche tout le temps comme si tout l’amusait et il se dégage de ce personnage beaucoup de charisme et je dois dire que je me suis rapidement laissée séduire par le personnage. Il y a aussi la douce Camille qui est l’épouse de Laurent D’Argilat , l’homme dont Léa tombe « amoureuse » et qui s’est donné la mission de l’avoir coûte que coûte. Camille est la définition même de la bonté et de l’abnégation , j’ai beaucoup aimé son personnage , elle contrebalance totalement d’avec Léa et c’est ce qui fait tout le personnage , c’est toujours avec soulagement que nous la percevons.

Un point qui m’a passablement énervé , c’est la faiblesse des hommes de ce roman , pratiquement à toutes les lignes , ils sont tous en pamoison sur Léa , lui répétant sans cesse comme elle est belle et elle n’a cas cligner des yeux pour qu’ils soient tous à ses genoux. C’est comme ça à toutes les pages , l’autrice n’arrête pas de nous bassiner avec la beauté de son personnage féminin , au bout d’un moment , je pense que c’est compris de tout le monde quand même. Cela devient vite lassant. à aucun moment , un homme ne lui résiste franchement , et pourtant dieu que ça ferait du bien. Je sais que l’autrice a écrit des histoires érotiques et ça se sent dans la lecture de ce roman , elle se sent obligé d’insérer des scènes crues , ce qui en soit ne me dérange pas mais on sent que c’est limite un besoin de l’autrice , que ça la démange. Pour continuer , j’ai trouvé également qu’elle n’allait pas au bout de son récit , coupant brusquement la scène qu’elle est en train d’écrire comme si on l’avait appelé quelque part et qu’en revenant , elle avait oublié de reprendre la rédaction de son manuscrit.

J’ai trouvé également que l’autrice ne nous décrivait pas assez les horreurs de la guerre , il n’y a pas de réelles prises de risques , on ne ressent pas de vrais dangers et on ne peut pas dire que la famille de Léa souffre réellement de la guerre puisque les repas sont assez généreux et que l’occupation allemande ne leur fait grand tort non plus. Mais en revanche , les descriptions sont très bien faites , plus d’une fois l’autrice m’a donné faim ou m’a donné envie de me perdre dans les landes Bordelaises , les paysages y sont très bien retranscrit. Malgré la personnalité de Léa , le point fort de ce livre , c’est la richesse de ses personnages , ils sont tous importants et ont tous un rôle à jouer , qu’on aime ou pas , l’autrice a quand même su imposer les protagonistes de son histoire.

Malgré les quelques points négatifs de ce roman , on sent que l’autrice n’en est qu’aux balbutiements de son histoire , elle tâte le terrain mais cela n’enlève rien sur le fait que ce ne soit pas une mauvaise lecture , au contraire , l’autrice nous parle avant tout d’une famille pendant la guerre , de résistance et d’amour de la patrie. Elle y décrit aussi les questionnements et les doutes qui assaillent nos protagonistes , elle y parle aussi du deuil et de la fin de l’innocence quelle qu’elle soit.

4s5

TAG #3 : Les 7 péchés Capitaux

tag3

C’est l’heure d’un nouveau tag , j’ai donc cherché les tags susceptibles de me plaire et je suis tombée sur le thème : les 7 péchés capitaux.

Je l’ai découvert sur le blog : Le Bar a Livres

C’est parti!

avarice

sleep

 

– Je me suis jamais vraiment acheté des livres qui donnerait à mon porte monnaie l’envie de se jeter par la fenêtre mais pour donner une réponse , je dirai « Sleeping Beauties » de Stephen King. 25 euros un roman , perso je trouve ça trop cher.

 

 

 

 

avarice.png1promesse

 

– Il m’arrive de faire un craquage dans les livres d’occasion chez Happy Cash ou autres et généralement , les formats poche sont plus qu’intéressants niveau prix , 0.50 à 1.50 euros. Donc je dirai « La promesse des Ténèbres » de Maxime Chattam pour ne citer que celui-là.

colere

AVT_Alyson-Noel_4028

 

– Alyson Noël : Je l’adore pour avoir écrit la saga « Eternels » qui est une de mes sagas préférés et je la déteste pour avoir mis fin à cette saga.

 

 

 

 

 

gourm50

 

– Relire un livre ne m’arrive pratiquement jamais car j’ai trop de livres à lire mais je prendrai juste « 50 Nuances de Grey » comme exemple que j’ai dévoré en même pas deux jours , impossible de m’arrêter de le lire.

pare

bal

 

– Il y en a eu quelques-uns comme « La peau de chagrin » de Balzac , en plus de m’ennuyer profondément , j’ai rien compris , donc , je n’ai pas chercher à comprendre , je l’ai vite abandonné. Je pense que ce n’était clairement pas le bon moment pour m’y plonger. Mais dernièrement , j’ai eu envie de me remettre au classique donc je pense le retenter un jour.

orglapleiade

– Je ne me vante jamais de mes lectures car il n’y a pas de quoi mais j’aime montrer ma collection du Marquis de Sade en particulier ma pléiade.

lu

QUIZ_La-Saga-Eternels_8002

– Le physique compte bien sûr mais j’aime qu’ils soient surtout mystérieux voir un peu torturés. Et pour citer un personnage qui m’a fait craquer , je dirai Damen Auguste dans la saga « Eternels » d’Alyson Noël qui a été mon premier amour littéraire.

 

 

envoi

 

– Il y en a tellement! Mais je dirai « Les oiseaux se cachent pour mourir » de Colleen McCullough. Le téléfilm m’avait beaucoup plu et j’aimerai beaucoup le lire. Il est dans ma Wish-List depuis longtemps , il est possible que je me l’achète prochainement.

 

 

 

 

J’espère que ce petit tag vous aura plu , n’hésitez pas à le refaire et à m’envoyer le lien pour que j’aille vous lire.

Bisous bisous

elodie1

V.C Andrews – Fleurs Captives Tome 1

fleurs-captives

fleurs

 

 

résuméA la mort de son mari, Corinne retourne dans la demeure parentale en compagnie de ses quatre enfants. Malheureusement, la vie deviendra rapidement un enfer pour cette famille maudite. Pour de sombres histoires d’héritage, l’existence des enfants doit rester cachée aux yeux du père de Corinne, avec lequel elle est brouillée. Sa mère, pour sa part, se montre vindicative et terrible envers eux : sous couvert de les préserver, elle les séquestre dans le grenier avec à peine de quoi subsister. Alors, pour oublier, ils font de cet endroit d’incertitudes et de traumatismes le royaume de leurs jeux et de leurs rêves, le refuge secret de leur tendresse, à l’écart du monde. Mais les jours deviennent des semaines et les semaines des mois. Très loin d’être au bout de leurs surprises, dans cette atmosphère délétère de complots familiaux, leur seul objectif demeure de s’échapper. A n’importe quel prix.

mon-avis

C’est suite au téléfilm issu de ce livre que j’ai eu envie de lire le roman , à l’époque ça m’avais pas mal remuer et je dois dire qu’à la lecture du livre , cela n’a fait que s’accentuer. Tout débute aux côtés d’une famille heureuse composée de 4 enfants aimés de leur parents , tout d’abord , nous avons Chris âgé de 15 ans , Cathy 12 ans et deux jumeaux , Cory et Carrie qui eux n’ont que 5 ans. La vie s’écoule dans la sécurité d’un foyer aimant jusqu’au jour où le père de famille décède suite à un accident de voiture et là le début du cauchemar commence doucement à se mettre en place puisque n’ayant plus d’argent pour subvenir aux besoins de cette famille frappée par le deuil , la mère se voit dans l’obligation de demander de l’aide à ses propres parents à qui elle a tourné le dos il y a des années pour s’enfuir avec l’homme qu’elle aimait , ce qu’ils acceptèrent malgré tout contre une seule condition , c’est que les enfants soient enfermés dans une pièce qui sera leur tombeau pour les prochaines années à venir mais ça , les pauvres petits ne le savent pas encore.

A leur arrivée , c’est la douche froide , ayant déjà du mal à accepter la mort de leur père et la perte de tout ce qui composait leur univers , ils font la connaissance de leur grand-mère , une femme méchante , sans coeur et cruelle qui ne voit chez eux que des petits rats qu’il faut absolument éliminer. Mais pour faire passer la pilule , la mère des petits leur promet qu’à la mort de son père qui est déjà très malade , ils seront riches et elle viendra les délivrer , c’est juste l’histoire de quelques jours voir une semaine ou deux. Bien sûr cela n’est que mensonge , les jours s’écoulent , ainsi que les semaines , les mois … et toujours rien.

C’est une histoire qui est très dure , dérangeante , révoltante et sombre , nous avons très vite l’impression d’étouffer au même titre que les enfants , nous suivons leur quotidien misérable et sans espoir , nous les voyons perdre peu à peu leur innocence face à tant de cruauté humaine tant à cause de leur grand-mère , une femme aigrie qui brandit la parole de dieu comme un fouet au dessus d’une nuque que par leur mère qui elle s’épanouie tandit que ses enfants perdent leur santé comme une voleuse d’énergie , une voleuse de vie. Cette mère si gentille , si adorée autrefois et rapidement détestée , qui préfère l’argent , les bijoux bref la grande vie au bonheur de ses touts petits , plus d’une fois ça donne envie de vomir , et ce sont des gifles que nous avons envie d’asséner à cette femme devenue étrangère , à cette mère qui n’en ai plus une.

Voir évoluer ces enfants confinés , ayant l’interdiction d’ouvrir ne serait-ce que les rideaux pour voir la lueur du jour , où ils doivent faire les morts sous peine de représailles , et en terme de représailles , la vieille grand-mère ne manque pas d’imagination , au moindre faux pas , au moindre regards de travers ou encore si ils ont l’audace de lui adresser la parole ou d’enfreindre les règles , les conséquences ne manquent pas de s’abattrent , usant des pires châtiments qui m’ont dégoutés et qui m’ont mis en colère plus d’une fois. Tout est dur dans ce livre , mais l’espoir des enfants , cette façon qu’ils ont de ne jamais renoncer , de continuer à nourrir des projets , de tenter de mettre du beau dans le laid , des couleurs dans le gris ou encore de la lumière dans les ténèbres force le respect , l’union qui font leur force est comme un arc-en-ciel dans un paysage pluvieux.

L’autrice arrive à nous faire ressentir toute une palette d’émotions , que ce soit la colère , le dégoût , l’espoir comme le désespoir , la joie de courte durée , la honte , la morosité ou encore la peur et je n’en cite que quelques-uns parce que je crois que nous passons par tous les aspects de l’être humain dans ce roman , on explore toutes les possibilités , on parle de tous les sujets et c’est ce qui fait la force de ce livre. L’autrice ose même traiter de sujet comme l’inceste mais dans un côté qui n’est pas choquant mais plutôt naturel puisque qu’en grandissant , les enfants qui d’habitude ont d’autres gamins avec qui expérimenter les facettes de la vie n’ont qu’eux-mêmes pour le faire et je suis consciente que ce que je suis en train d’écrire vous étonne peut-être mais en lisant ces lignes , sachez que je condamne d’habitude ce genre de comportement mais dans la vie tout n’est pas noir ou blanc , ces enfants ne pensent pas à mal , au contraire , nous les voyons lutter jour après jour mais honnêtement , pouvons-nous vraiment les condamnés , eux à qui on a tout volés , eux qui ont été obligés de murir trop vite??? Même si le sujet est dérangeant , il ne compose qu’une petite partie de ce roman dont je pourrai parler pendant des heures tellement il est poignant et complexe.

En conclusion , un roman fort et bouleversant où nous sommes les témoins impuissants de la maltraitance enfantine dans ce qu’elle a de plus perverse. Un véritable coup de cœur qui laissera des traces au fil du temps comme les évènements en ont laissés à ces enfants orphelins de l’amour.

5,5bis

Bilan Visionnage : Janvier 2020

free

Coucou à tous!!!

Aujourd’hui , je viens par cet article , vous partager un nouveau rendez-vous qui n’aura rien à voir avec les livres cette fois mais avec mon bilan de ce que j’ai pu regarder au cours du mois précédent. J’espère que ce genre d’articles vous intéressera et peut-être qu’au fil du temps viendra peut-être s’ajouter d’autres petites choses qui sait?!

1er Janvier : Stargate Atlantis : Saison 5 

360x480_stargate-atlantis-2021-season-5_51dac8a7b1ee8Un de mes objectifs en cette nouvelle année est de finir mes séries en cours et dès le premier jour j’ai pu finir une série que je faisais traîner depuis longtemps pas parce qu’elle n’était pas bien mais j’avais tellement de séries en cours qu’elle avait tendance à passer à la trappe à chaque fois. Je pense que je n’ai pas besoin de présenter cette série mais je vais quand même le faire car elle commence un peu à dater et peut-être que certains d’entre vous êtes plus ou moins passés à côté. On suit le major Sheppard et son équipe qui sont en charge de découvrir d’autres civilisations mais surtout de découvrir les secrets d’Atlantis qui était la base d’une race supérieure appelée « les anciens » , c’est une branche de la saga Stargate SG1 que j’adore également et je ne l’avais jamais regardé et j’ai beaucoup aimé. Elle n’est pas aussi bien que SG1 et la fin laisse un peu présager que les aventures continuent pour nos héros mais on passe un très bon moment , les personnages sont cools surtout le docteur McKay qui a été mon personnage préféré de cette série.

2 Janvier : La princesse de Montpensier

J’ai été agréablement surprise de découvrir que ce film est inspiré par une histoire de affich_6882_2Madame de la Fayette et même si l’histoire était très bien , le jeu des acteurs était tout simplement horrible excepté les personnages de Gaspard Ulliel et de Raphaël Personnaz , les autres étaient insipides et ça n’a pas été facile d’aller jusqu’au bout , bref , ça jouait très mal même Lambert Wilson qui d’habitude est un assez bon acteur , là , on voyait très bien qu’il n’y croyait pas , on se demande même si cela n’a pas été un film dit alimentaire pour lui. Pourtant , tout y était pour me plaire , l’époque tout d’abord mais aussi cette histoire d’amour impossible avec un personnage féminin prête à tout pour vivre avec celui qu’elle aime , passion et drame était au rendez-vous avec une fin qui nous laisse un peu pantois mais comme je l’ai dit plus haut , le jeu des acteurs nous fait passer un peu à côté du film sachant qu’il dure quand même 2h19. Faut s’accrocher.

3 Janvier : Pulp Fiction

affich_499_1Alors là , j’en entends déjà certains me dire qu’ils n’en croient pas leurs yeux que je n’ai pas encore vu ce film… En fait si , je l’ai déjà vu mais je ne l’avais regardé que d’un œil et je ne me souvenais plus de la fin alors je me le suis revisionné et honnêtement , je ne comprends pas tout le battage qui a autour de ce film. Pour moi , ce n’est clairement pas le meilleur Tarantino mais tous les goûts sont dans la nature comme on dit. Là par contre , je pense que je n’ai pas besoin de vous parler de l’histoire , tout le monde la connaît. J’ai bien aimé mais sans plus , je ne pense pas que je le revisionnerai , à regarder une fois mais c’est vite oubliable à mon sens à part quelques scènes qui valent le coup sinon y a pas de quoi fouetter un chat …

du 4 au 5 Janvier : Jekyll

J’ai enchaîné ensuite sur une mini série de 6 épisodes sur une histoire de Jekyll et Mr 51d3-T5nZIL._AC_SY445_Hide qui était très bien foutue , l’acteur principal était excellent et jouait à merveille les deux personnalités , je vous le recommande vivement car on passe vraiment un bon moment. Adaptée du célèbre roman de Robert Louis Stevenson en 1886 , nous suivons donc Tom Jackman , père de famille et brillant scientifique qui contraint de partager son corps avec son double maléfique qui se fait appelé Mr Hide , un être violent et immoral se voit être dans l’obligation de pactiser avec ce dernier mais bien sûr les choses vont se compliquer quand une organisation secrète va vouloir mettre la main sur Hide. Même si nous nous méfions tout au long de l’histoire de cet être diabolique , la série réussie à nous faire ressentir une certaine forme d’empathie envers ce personnage pourtant cruel de base. Le véritable secret ne serait-il pas que le bien et le mal doivent coexister et s’accepter pour maintenir un certain équilibre?

6 Janvier : Haute Couture

affich_41914_1J’ai enchaîner avec un film dans lequel Kate Winslet , une de mes actrices préférées joue et qui est aussi tiré d’un livre. On y suit Tilly qui revient dans son village natal afin de se venger de la population qui l’a exilé quand elle n’était encore qu’une enfant. Alors ça se laisse regarder mais honnêtement j’ai été assez déçue , j’ai même trouvé le film assez ridicule à certains moments , on tombe rapidement dans l’absurde et de surréalisme. Ce n’est clairement pas le meilleur film dans lequel Kate Winslet a joué et malheureusement il ne restera pas dans les mémoires. J’ai trouvé que justement le côté haute couture faisait tâche et n’apportais pas grand intérêt.

 

7 Janvier : Ash Vs Evil Dead : Saison 3

Ensuite j’ai enfin terminé la série Ash vs Evil dead sachant que je suis une grande fan des4314842 deux premiers films sorties respectivement en 1981 et 1987. Malheureusement la série s’inspire du troisième film qui est trop dans l’humour gore ridicule , le personnage de Ash est complètement foutu en l’air et perd en crédibilité. Nous sommes en face d’un gros balourd alcoolique et obsédé accompagné de deux acolytes qui ne servent à rien. Seuls les monstres sont restés dans l’esprit des premiers films mais le reste gâche complètement ce que je considère comme une saga classique en matière d’horreur. On voit clairement que la série a été annulée puisque la fin nous laisse présager une suite qui a l’air encore plus barrée donc on termine avec un goût amer et d’inachevé dans la bouche.

8 Janvier : Un prince à New-York

affich_1668_1Alors , il faut savoir que j’adore Eddy Murphy comme beaucoup je pense et j’aime de temps en temps me regarder de nouveau un film de lui , ce film je l’avais vu quand j’étais petite mais je ne m’en souvenais plus trop donc j’ai profité qu’il soit dispo sur Netflix pour le revisionner. Ce n’est pas mon préféré mais comme toujours on passe un très bon moment. Dans ce film , nous suivons Akeem prince d’un royaume africain qui désire se rendre aux Etats-Unis afin de vivre enfin sa propre vie et connaître une femme qui n’aura pas été choisie par sa famille pour le marier de force , une femme qui partagera de vrais sentiments à son égard et pour ça , il va cacher le fait que c’est un héritier d’un royaume et va trouver un travail dans un fast food dans le nom ressemble étrangement à une grande enseigne que l’on connaît tous. Un bon divertissement qui dénonce un peu le mariage forcé et le traitement des relations quand on est riche et que nous faisons parti d’une royauté après le film ne va pas trop loin non plus car le but ici est bien sûr de rire et de partager un bon moment avec la famille.

du 9 au 10 Janvier : Santa Clarita Diet : Saison 2

J’en ai profité pour continuer une série que j’avais commencé il y a un petit moment , 0802678une petite série bien sympathique mais dans laquelle je ne vais pas m’étaler pour ne pas vous spoiler. On y suit une mère de famille qui devient un zombie et qui tente de garder une vie normale. Portée par une Drew Barrymore plutôt convaincante , j’ai beaucoup aimé , c’est rigolo et les épisodes ne sont pas très longs donc c’est une série parfaite pour se détendre . Le mari est je pense mon personnage préféré , il est drôle car il est toujours dépassé par les évènements mais leur fille est quand à elle , un peu oubliable mais le couple fonctionne très bien à l’écran et je vous la conseille vivement.

Du 11 au 12 Janvier : Santa Clarita Diet : Saison 3

3434798Puisque j’avais adoré la deuxième saison , j’ai tout de suite voulu enchaîner avec la saison 3 et malheureusement , ça s’essouffle un peu , on tourne un peu en rond et c’est dommage que la série ait été annulée puisque la fin de saison promettait une saison 4 épique et savoureuse suite à un évènement que je vous laisserai découvrir et ça met vraiment les nerfs car nous avons quand même envie de voir la suite. Je vous la recommande néanmoins , elle vaut quand même le coup d’œil rien que pour Joël lol.

14 Janvier : Dernier train pour Busan

J’ai découvert ce film grâce au bilan des meilleurs films de la décennie d’un Youtubeur affich_50701_1qui se nomme Azz l’épouventail , si vous aimez les films d’horreur , je vous recommande sa chaîne. Et mon dieu que je n’ai pas été déçue , ça a été un gros coup de cœur car pour un film d’horreur , il a quand même réussi à me tirer quelques larmes. On y suit un père de famille qui se retrouve coincé dans un train remplie de zombies suite à un virus qui infecte toute la Corée du Sud sauf Busan. Il va tenter par tous les moyens de sauver sa fille. Ce film est stressant , émouvant mais surtout très bien foutu , il y a des scènes qui valent le coup d’œil et j’ai trouve que ce film n’avait rien à envier aux films du genre américains.

19 Janvier : La fôret

affich_37748_1Je vais parler maintenant de ce que je considère comme mon flop de ce mois de Janvier. J’ai été attirée sur Netflix par la couverture de ce film et sur l’histoire car on y parle d’une femme qui va se rendre dans le forêt du suicide au Japon afin de retrouver sa sœur jumelle qui a disparue. On nous dit que la forêt est hanté , que des créatures s’y cachent et sur ça , le film ne ment pas mais mon dieu que c’est mou et le film n’est pas clair quand au profil de certains personnages , j’ai trouvé la fin tellement injuste et incomplète que j’ai vraiment eu l’impression d’avoir perdu mon temps. On ne sait pas pourquoi la sœur a disparue , juste que c’est une fille qui a l’habitude de se foutre dans la merde et que ce soit sa sœur qui vienne toujours l’en sortir mais là du coup , j’ai trouvé que le délire de la sœur va trop loin et on termine le film avec une question qui nous enserre la gorge : QUOI? lol Honnêtement , passez votre chemin.

Du 21 au 27 Janvier : Gossip Girl : Saison 2

Je suis complètement passée à côté lors de sa diffusion à l’époque , et un soir , j’ai eu259602854b704f099d0f14c4d221f9da envie de quelque chose de léger et je me suis dit pourquoi pas. J’avais beaucoup aimé la saison 1 donc il est normal que je continue avec cette saison 2 qui me captive toujours autant. On y suit une bande d’ados qui font partis de l’élite New-Yorkaise excepté quelques personnages qui tentent de se faire une place dans ce milieu , la série pourrait être considérée comme un peu les feux de l’amour des ados mais moi j’aime beaucoup . Les personnages sont riches pas seulement au niveau du porte feuille mais dans leur construction. Même si des fois , les relations tournent un peu en rond mais niveau coups bas , c’est toujours au top. C’est sans prise de tête et on passe toujours un très bon moment.

28 Janvier : Ni No Kuni

1576831116179_imageJe connais la franchise grâce aux jeux vidéos du même nom même si je n’y ai jamais joué et pourtant c’est un univers qui m’attire , les jeux m’intéressent assez donc je voulais voir ce que l’univers donné en animé et ça n’a pas été très concluant . Je n’ai pas accroché , les dessins étaient moyens , l’histoire d’une simplicité consternante et même si le combat de fin était sympa , le film reste bof , on n’accroche pas réellement aux personnages qui sont vides et sans intérêts , du coup , ça m’a un peu refroidi. Pour l’histoire , c’est bêtement deux gamins qui vont jouer les superhéros pour sauver leur amie dont ils sont tous les deux amoureux qui suite à une agression au couteau sont tous les deux  propulsés dans un autre monde.

Du 30 au 31 Janvier : YOU : Saison 1

J’ai beaucoup entendu parler de cette série et j’ai décidé de me jeter à l’eau et je 0937031comprend pourquoi il y a tel engouement autour de cette série. J’ai adoré , la psychologie des personnages est folle , j’ai adoré le fait que nous soyons dans leurs têtes. La série a un côté malsain que j’adore et ça sera avec un grand intérêt que je la continuerai. On y suit Joe , libraire de son métier qui va tomber amoureux d’une jeune femme qui va devenir une véritable obsession pour lui et je vous laisse deviner que ça ne sera pas un long fleuve tranquille. La série réussie le tour de force de nous faire aimer ce qui est clairement un sociopathe , j’adore ce genre de série donc je ne regrette absolument pas cette découverte et si vous ne l’avez pas encore vu , foncez…

 

Voilà pour mon bilan visionnage de ce mois de Janvier , dites moi si vous aimez et si vous voulez que tous les mois je vous fasse un petit condensé de ce que je regarde. En attendant , je vous retrouve plus tard et n’hésitez pas à me dire ce que vous , vous avez regardé et me conseiller des films ou des séries.

Bisous bisous

elodie1

 

Leslie Kelly – Ces instants de Plaisir

ins

 

inst

 

 

 

 

résuméUne hôtesse de l’air sexy à Chicago, une détective incorruptible à Cleveland, ou un remake de Pretty Woman à Las Vegas… Depuis que Reese Campbell est entré dans sa vie, Amanda se livre avec délice à tous les fantasmes qui peuplent son imagination. Retrouver un homme sexy aux quatre coins du pays et jouer avec lui à des jeux toujours plus audacieux, n’est-ce pas exactement la vie dont elle a rêvé ? Libre et excitante ! Alors, pas question de prendre le risque de laisser des sentiments tout gâcher. Mais quand le monde extérieur menace de s’immiscer dans leurs petits jeux érotiques, Amanda sait qu’elle va devoir se jeter à l’eau… ou risquer de perdre la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.

mon-avis

Suite à ma grosse déception lors de ma dernière lecture dans cette collection , c’est avec un petit peu d’appréhension que je me suis plongée dans celui-ci. Heureusement ça n’a pas été totalement un fiasco mais une fois de plus , l’histoire n’a rien eu de transcendant , ça reste simple , un peu trop d’ailleurs et malheureusement , ça manque de profondeur comme souvent dans ce genre de livres.

Nous débutons notre lecture aux côtés d’Amanda , pilote d’avion et co-fondatrice de Clear Blue Airlines , ce qui m’a valu de sourire plus d’une fois car à chaque fois je pensais au test de grossesse. Elle doit conduire une bande de vieilles dames jusqu’à Chicago pour fêter Halloween mais le vol se voit annulé suite à la maladie d’une des passagères. Heureusement pour Amanda , un client semble vouloir profiter de cette occasion pour pouvoir se rendre à une inauguration qui fête le partenariat de son entreprise qui est spécialisée dans la bière avec un bar de Chicago. Ce client est Reese Campbell , et tout de suite , une alchimie semble opérer entre nos deux protagonistes ,et entre plaisanteries à demi-mots jusqu’à l’instant fatal où ils vont entamer une liaison , ils vont s’adonner à des jeux coquins qui si au début , ce n’était que le moyen de passer du bon temps , au fil des semaines , cela va devenir quelque chose de plus fort et troublant pour nos personnages.

J’ai tout de suite aimé l’alchimie entre Amanda et Reese , la façon dans ils plaisantent entre eux les rends tout de suite très sympathique. Amanda est une femme très indépendante qui a été élevée par son oncle car c’était un peu la mal aimée de sa famille, avec un père et une mère très bigote , cela a quand même laissé quelques séquelles , elle ne veut en aucun cas s’investir dans une relation durable car elle a la ferme conviction qu’elle fait du mal aux hommes qu’elle fréquente. Quant à Reese , c’est un homme qui à la lourde tâche de s’occuper de sa famille suite au décès de son père , famille avec qui il est très lié , ce qui rentre en opposition avec Amanda qui elle ne connaît pas la chance d’avoir une famille soudée et s’est vu forcer à reprendre les rennes de l’entreprise familiale. C’est quelqu’un qui sait ce qu’il veut mais qui a également un grand cœur , on voit tout de suite qu’il s’intéresse vraiment à la vie d’Amanda et qu’il ne pense pas qu’à se la mettre dans son lit et c’est assez plaisant.

L’histoire reste sympathique à lire , on ne peut pas dire qu’on passe un mauvais moment de lecture mais il n’y a rien de neuf sous le soleil. Le fait que les personnages aiment faire des jeux érotiques où pour Amanda c’est un moyen de porter un masque , d’endosser un rôle pour éviter d’être trop ancrée dans la réalité et faire face à ses sentiments naissants aurait pu être davantage développé par l’autrice mais le fait que nous sommes face à un livre qui ne contient 220 pages à peine , il ne faut pas se montrer trop gourmand et c’est dommage car même si c’est amusant , on passe quand même à côté de quelque chose qui aurait pu être plus profond que de simples jeux pour pimenter une vie sexuelle qui au demeurant n’en a pas besoin. Cela en devient même un peu lassant. Quant au dénouement , cela reste assez convenu.

En conclusion , une lecture sans prise de tête mais où l’autrice a manqué le coche sur certains aspects de son histoire et surtout sur son personnage féminin. Un livre qui fait sourire mais qui ne restera pas dans les annales pour autant.

3,5

Clarisse Sabard – Le jardin de L’oubli

jar

 

cj

 

 

résumé1910. La jeune Agathe, repasseuse, fait la connaissance de la Belle Otero, célèbre danseuse, dans la villa dans laquelle elle est employée. Une rencontre qui va bouleverser sa vie, deux destins liés à jamais par le poids d’un secret.

Un siècle plus tard, Faustine, journaliste qui se remet tout juste d’une dépression, se rend dans l’arrière-pays niçois afin d’écrire un article sur la Belle Époque. Sa grand-tante va lui révéler l’histoire d’Agathe, leur aïeule hors du commun. En plongeant dans les secrets de sa famille, la jeune femme va remettre en question son avenir.

mon-avis

« Le jardin de l’oubli » a été l’occasion de découvrir Clarisse Sabard que j’avais envie de découvrir depuis longtemps. Je dois dire que j’ai été agréablement surprise et je suis tombée immédiatement sous le charme de sa plume. On n’enchaîne les pages avec facilité et l’autrice sait nous faire rire avec délectation à travers les actes ou encore les pensées de ses personnages.

Pour mon initiation , l’autrice me fait visiter Nice et ses alentours à travers deux époques bien distinctes , tout d’abord le Nice de la Belle époque dans les années 20 aux côtés d’une jeune femme nommée Agathe , une petite fille d’abord qui rêve simplement de mener la grande vie et de quitter son statut de fille de paysan et qui arrivée à l’âge où l’on devient une femme va tout faire pour concrétiser ses rêves et de l’autre , on se retrouve aux côtés de Faustine , qui n’est qu’autre que la descendance d’Agathe en 2014 toujours à Nice mais dans une version plus moderne. Faustine travaille pour un magazine et se voit confier la tâche d’écrire un article sur Nice de la Belle époque , pour se faire , elle va se rendre chez sa grande tante Caroline pour y être hébergée le temps de la rédaction de son article. Mais au fur et à mesure des jours , elle va se confronter à des secrets de famille et va tenter de les résoudre afin de faire éclater la vérité.

Faustine est une jeune femme qui en a pas mal baver dans sa précédente relation ce qui fait qu’aujourd’hui , elle est méfiante en ce qui concerne la gente masculine et cachant au fond d’elle même un secret , elle se refuse de vivre une histoire d’amour et de refaire sa vie. La douche froide qu’elle a essuyé , la rendue un peu fataliste sur certaines choses et ne se refuse jamais un moment de plaisir ce qui a le don d’exaspérer sa grande soeur qui ne la comprends pas ou du moins ne la comprends plus. Mais aux côtés de sa grande tante et de sa compagne , et grâce au charme un peu revêche d’un certain moniteur d’auto-école , elle va reprendre confiance en elle et à travers ses recherches sur les secrets de sa famille , elle va se libérer en même temps qu’elle va libérer la vérité.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Faustine qui a un sens de l’humour et des répliques qui ont tendance à faire mouche à tout les coups , mais de temps à autre , on a l’impression qu’elle en fait des caisses au niveau de l’émotionnel. Elle va se retrouver embarquer dans une association qui aident les immigrés et c’est presque si elle donnerai pas sa vie pour des gens qu’elle ne connaît que depuis une semaine , elle a des réactions qui du coup sonne faux car oui , on peut être une personne sensible aux malheurs d’autrui sans tomber dans l’excès pour autant. (je vous rassure , ce n’est pas un spoil et ce n’est que secondaire à l’histoire principale) et plus tard , c’est presque si elle s’en souvient encore et se demande à peine si ils ont réussit à s’en sortir , ça m’a fait un peu sourire quand on sait dans quels états elle se mettait . Enfin c’est juste un petit point mineur parce que c’est un personnage plutôt attachant et on prend plaisir à la suivre.

Quand à Agathe , j’ai eu plus de mal à accrocher à son personnage que j’ai perçu comme une femme enfant capricieuse , manipulatrice , reculant devant rien pour atteindre ses objectifs quitte à piétiner autrui et foutre en l’air la vie des gens qui l’entourent. Qu’elle est envie d’une vie meilleure , ça peut se comprendre mais de là à faire ce qu’elle fait pour y arriver , le sens morale est mis à rude épreuve et je n’ai pas réussi à la plaindre car pour moi , elle méritait un peu ce qui lui arrivé. L’autrice essaye de nous la dépeindre comme une femme forte et en avance sur son temps mais je n’y est vu rien de tel. Une femme qui est prête à balancer au visage d’un homme sincère et bon son amour pour elle , pour en piéger un autre afin d’accéder à une vie sociale plus élevée où elle sera riche et admirée , j’appelle ça une opportuniste doublée d’une petite arriviste , je suis dure , je sais mais pour moi , Agathe n’est pas l’héroïne de cette histoire.

Quand à l’histoire , elle mélange fiction et réalité puisque dans ce livre , on nous parle de la Belle Otero , personnage qui a vraiment existé et même si l’autrice prends quelques libertés pour servir son histoire , elle reprends quelques faits réels de sa vie , et j’ai aimé cet effort. Cela permet de s’instruire un peu au passage alors pourquoi se priver. Quand au grand secret de la famille , je l’ai pas trouvé transcendant , on le voit même venir d’un peu loin ce qui fait que quand on arrive au dénouement de l’histoire , on se dit que cela aurait pu être plus original que ça. Mais j’ai aimé le fait que nous voyagions entre deux époques , cela donne un côté riche à l’histoire et nous avons l’impression d’être même impuissant face à certains moments surtout dans la vie d’Agathe où nous avons envie de la prévenir ou de la secouer un peu. Quand à la fin , elle nous donne néanmoins satisfaction dans le sens où nous avons l’impression que la boucle est bouclée sur au moins un point.

Bref , un bon moment de lecture malgré que je n’ai pas accroché au personnage d’Agathe mais heureusement Faustine vient un petit peu relever tout ça. L’autrice à une plume très agréable voir poétique à certains moments et c’est avec plaisir que je lirai d’autres de ses livres. Et même si le secret de famille ne nous laisse pas bouche bée , parcourir des tranches de vies comme ça est toujours enrichissant quelque part. Et l’autrice aura le mérite de me donner envie d’aller prendre des vacances dans les petits villages Niçois.

4,5