Maxime Chattam – Léviatemps

l

 

ch

 

 

résumé

A trop désirer la mort, on finit par trouver pire……Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué : femme, enfant, amis, réussite, et a décidé de se lancer dans un roman policier qui le plongerait dans les bas-fonds de la civilisation. Il veut être confronté au sang et à la violence.Cette mort qu’il désire tant approcher va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme ? Guy va tenter de le découvrir, en compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un sumo japonais déshonoré…Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, il va peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

mon-avis

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu du Maxime Chattam et je dois dire que depuis « La promesse des Ténèbres » qui avait été un coup de coeur , sa plume me manquait beaucoup , c’est donc toute confiante que je me suis plongée dans « Léviatemps ». L’histoire commence avec un récit assez intriguant d’un homme qui semble vouloir se confier à nous et j’ai beaucoup aimé ce petit monologue qui nous laisse présager une histoire assez sombre.

C’est dans un Paris du début 1900 que les évènements vont se dérouler , un Paris que nous ressentons tout de suite comme noir , sale où l’atmosphère est pesante et dans cette ville où l’on dort jamais , nous y découvrons Guy de Timée , romancier qui jadis bénéficiait d’un joli succès mais qui au fil du temps a perdu l’inspiration , la petite étincelle qui venait embraser sa créativité. Pour la retrouver , il a donc décidé d’abandonner sa femme et sa fille afin de retrouver sa liberté et sa verve littéraire d’autrefois. Pour cela , il va prendre logis dans ce qu’on appelle une maison de tolérance ou plus communément un bordel sous un nom d’emprunt. Guy semble apprécier sa nouvelle vie aux côtés de ces femmes légères qui sont devenues au fil du temps des amies voir un peu sa famille , jusqu’à un certain soir où le corps d’une des prostituées est retrouvée devant l’établissement offrant un spectacle terrifiant où l’horreur se mêle à l’incompréhension. Pour tenter de comprendre pourquoi et pour venger la mort de son amie , Guy va entreprendre sa propre enquête aux côtés de Faustine , une des prostituées du bordel où l’homme vit mais aussi accompagné d’un jeune inspecteur qui se voit impliqué un peu malgré lui dans cette enquête qui vont les emmener tous les trois aux confins de ce qui se fait de pire dans l’humain. Entre gangs dans un quartier chaud de la capitale et une secte louant le diable , c’est un véritable puzzle qui attends nos protagonistes.

Tout d’abord , ça a été un véritable plaisir de retrouver la plume de l’auteur qui sait indéniablement nous emporter , nous décrire parfaitement les scènes avec moultes détails qui je dois dire m’a un peu soulevé l’estomac à certains moments. Comme je l’ai dit plus haut tout est sombre dans ce roman , rien n’est beau . Paris est à l’aube d’une ère nouvelle , la ville est à cheval entre le vieux monde et un avenir pleins de promesses avec ses avancées qui semblent tout accélérer dans une société qui tente de trouver sa place et l’assassin est une parfaite représentation de ce monde qui change trop vite , car le temps est un élément essentiel de ce livre , tout va vite , vite pour l’époque , pour la société et pour une certaine caste d’individus qui semblent vouloir rester dans l’ancien monde , le progrès fait peur et il fascine en même temps. Tous , veulent laisser une trace , que ce soit l’assassin ou son poursuivant.

Très tôt dans notre lecture , nous ressentons une similitude avec l’histoire de Jack l’éventreur , on sent que l’auteur a voulu se faire plaisir avec cet hommage fort bien réalisé car dans un moment du livre , nous ne savons plus où se trouve la fiction et la réalité même si on sait que ce n’est pas possible car trop d’incohérences , je dois dire qu’il nous met quand même le doute. Même Paris ressemble à un White Chapel à la Française et le travail sur l’ambiance est juste génial. Nous soulignerons également le clin d’oeil de l’auteur à l’héroïne de ce roman qui porte sobrement le prénom de son épouse , cela m’a fait sourire car les sentiments et la passion qui met à la décrire reflètent parfaitement ce qu’il doit ressentir dans la réalité , on sent le vécu , on sent qu’il sait de quoi il parle. C’est mignon.

Quant au personnage de Guy , à certains moments , j’ai été un peu mitigée à son sujet , pas parce qu’il est désagréable ou autre , le personnage passe très bien mais je l’ai trouvé assez glauque , voir malsain quand à son rapport avec ces meurtres et l’assassin , ça le fascine à un point que le doute est permis à son sujet. Que serait-il prêt à faire pour étancher sa soif un peu macabre afin de retrouver le chemin de sa créativité car à travers l’assassin , il ne voit que l’opportunité de voir au plus profond de la noirceur abyssale de l’être humain quitte à se mettre en danger , lui et les autres. Quant à Faustine , outre ce que j’ai souligné un peu plus haut , c’est une femme forte avec un sacré caractère pour une femme de son époque , courageuse mais un peu insouciante de temps à autre mais qui est un véritable atout à cette histoire.

En définitif , un bon thriller , sombre avec ce qu’il faut de macabre , une fois de plus , la plume de l’auteur m’a séduite. J’aurai néanmoins apprécier que la thématique du temps soit un peu plus approfondie voir même un peu plus philosophique mais j’ai passé un très bon moment de lecture.

4s5

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s